• Exocet est au mouillage de Falmouth Harbour à Antigua
     
    Belle navigation je me suis régalé

    news du 24/04/2014

     
    Barracuda et Espadon à bord
    Il fait beau et la nuit fut cool.

    1 commentaire
  •  

    Un au revoir à la Guadeloupe.

     

    Demain matin alors que le soleil pointera à l’horizon, Exocet lâchera les amarres, libérera la bouée de corps mort, pour partir à Antigua.

    La météo semble favorable à une navigation cool, le vent sera entre 15 et 20 Nds, la Mer avec des creux de 2 m en moyenne, des averses restent possible mais rares. Il me faudra commencer par monter dans l’Est pour pouvoir laisser la pointe des châteaux sur mon Bâbord, 12 milles au prés  serré avec un appui moteur surement nécessaire, ensuite ce sera du grand largue en route directe sur Antigua où j’arriverais en fin de journée au mieux.

     

    Un au revoir à la Guadeloupe.

     

    Ce mardi j’ai tout préparé, complété les pleins d’eau, fait un grand approvisionnement en vivres et en légumes pour être tranquille pour quelques jours. Je suis allé à la Capitainerie faire la clearance de sortie du bateau. J’ai aussi gratté les algues qui ont un peu envahi la coque sous l’eau. Il me reste encore du travail de ce côté là.

    Je suis allé prendre l’apéro sur un bateau voisin et comme souvent j’ai été convié à rester avec eux pour prendre ma part d’un « chili con carne » donc une soirée bien sympa encore.

    L’annexe a été remontée sous le portique, bien assurée, correctement sanglée. Le bateau  est en ordre de marche, il ne reste que les détails de dernières minutes

    A Antigua, je ne sais pas ce que je pourrais recevoir et envoyer comme message, alors si je suis un peu silencieux, ne m’en voulez pas mais je ferais du mieux que possible.

    Deux autres bateaux devraient faire demain la même route qu’Exocet, garderons nous le contact? Je vous raconterais surement cette navigation, dans un prochain texte.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Joyeuses Paques

     

    Le Capitaine, Le Mousse & le Webmaster

    vous souhaitent de trés belles fêtes de Pâques


    votre commentaire
  •  

    Une petite randonnée prés de Saint Louis.

     

    Lundi 14 avril au programme sur Exocet, randonnée. En effet la vie sur le bateau ne permet pas de faire de la marche, ce qui s’appelle de la marche. Bien sur que l’on va à terre pour des emplettes, des petites visites, mais marcher pour marcher pas vraiment, il faut le programmer. C’est ce que j’avais mis à mon programme de ce lundi donc.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Petite case créole en sortie de Saint Louis

    A 3 Km de Saint Louis il est un chemin de randonné, « Le sentier du vieux fort » Cet itinéraire longe d’abord le littoral et ses magnifiques plages, puis emprunte un sentier enherbé qui monte dans les terres. C’est à partir delà que j’ai quitté la route après une demi heure de marche le long de la route littorale D : 205. Dans ce chemin, montant, sablonneux, malaisé, de tous côtés au soleil exposé, pas de Fontaine. Une bonne heure à cheminer ainsi dans des bosquets de végétation, entrecoupés de pâtures ou des bovidés vaquent à leurs activités, limitées par la longueur de chaine qui les relie à un piquet. Quelques champs de cannes, et petits carrés de potager, et deux ou trois cases créoles rudimentaires faites de bric et de broc. Puis c’est la forêt plus loin qui prend le relais une forêt dense, touffue, impénétrable hormis à par quelques sentiers qui mènent à des clairières ou un grand arbre d’intérêt se trouve, Manguier, Cocotier.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Un Manguier sur le bord de route

    Arrivée au sommet de ce parcours, la vue est belle sur la Guadeloupe, pourtant l’altitude n’est pas extraordinaire (150 mètres) mais les mollets sont bien chauds. Une courte halte pour profiter du site puis j’attaque la deuxième heure sur ce sentier. Ca descend puis remonte, contourne une vaste propriété clôturée de fil électrifié pour contenir un joli troupeau de vaches, veaux et taureaux, qui ont un vaste espace de liberté avec de ci de la des bosquets qui leur procurent une ombre appréciable, des abreuvoirs sont aussi à leur disposition, une exploitation quatre étoiles assurément. Je ne connais pas la race de ces bovidés mais ils ont fière allure.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Un calebassier, avec ses gros fruits.

    Je retraverse une zone forestière puis arrive à une route goudronnée de petite importance, elle me conduit en bord de Mer, après avoir longé une propriété importante, rien à voir avec une case créole c’est une villa avec ses varangues qui font le tour de l’habitation (varangues terrasses couvertes) clôtures, chien de garde, et gros 4X4 dans la cour.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Un cocotier avec ses cocos en bord de Mer.

    J’arrive à  la plage canot, Exocet y avait trempé sa quille en janvier avec les enfants à bord. Il y a quelques bateaux dans ce joli mouillage. Quelques baigneurs sur la plage mais ils ont bien de l’espace pour eux. L’eau est cristalline, cela tente bien, mais il me faut rentrer, est ce n’est pas à côté j’ai 6 Km à faire pour rejoindre l’annexe qui attend sagement au ponton des dinghies. Il me faudra une bonne heure en suivant la D205, pour retrouver Saint Louis, une bien belle balade, une bonne matinée de passée, c’est aussi cela la vie d’un marin aux Antilles.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Les mangues commencent à mûrir, va venir le temps des confitures.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Un avocatier, avec ses fruits, perdu dans un roncier.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Un Kapokier de petite importance, lui aussi un peu perdu dans la végétation.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Une épave de véhicule mangée par la végétation.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    La Plage de L’anse Canot, Sympa non ? 

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Goyavier et ses goyaves presque à maturitées.

    Randonnée prés de Saint Louis.

    Après l’effort le réconfort. Tout va bien.

     


    3 commentaires
  •  

     

     

    Un aperçu sur Marie Galante

     

    Cette escapade à Grand bourg m’a bien laissé sur ma faim. J’avais espéré trouver un peu d’animation en soirée mais non rien d’officiellement prévu. Les bistros ferment de bonne heure, pas de musique qui traîne dans les rues. C’est le désert qui prend le pas dans le Bourg. Les gens ne traînent pas dehors, ils sont devant la télé, les touristes eux ont regagné leurs hôtels ou résidences, les commerces ont baissé leur rideau. La ville c’est  endormie, j’ai donc regagné mon bord un peu déçu.

    Un aperçu sur Marie Galante

    La gare Maritime à gauche, le quai des navettes au centre.

    Dans la matinée de ce samedi j’avais fait un bon tour en ville, arpenté les rues, les traverses, les boulevards. Les magasins étaient ouverts et les petits marchands avaient pris possession du macadam sur le parking prés du marché aux poissons, le marché prés de l’église lui aussi regorgeait de produits locaux, et de souvenirs à destination des visiteurs d’un jour qui arrivent avec les navettes rapides qui relient l’île à Pointe à Pitre en 45 minutes de navigation et en repartent par le même moyen en fin d’après midi.

    Un aperçu sur Marie Galante

    Le marché aux poissons de très bonne heure.

    Le spectacle est hallucinant à l’arrivée de ces Navettes, des dizaines de rabatteurs pour les multiples sociétés de location de voitures sont alignés des la sortie des grilles de la gare maritime. Ils partagent les lieux avec les chauffeurs de taxi qui proposent la visite de l’île avec pour argument principal les distilleries de Rhum. Ajouté a cela les parents venus récupérer les ados scolarisés sur l’île principale. Mais aussi les propriétaires de résidences, Gites ou autres habitations chez l’habitant qui viennent récupérer leurs clients. C’est une inextricable cohue devant le port.

    Un aperçu sur Marie Galante

    Les petits vendeurs producteurs prennent possession des lieux

    Je me suis diverti de ce spectacle puis j’ai marché jusqu’au petit musée sur Les 4000 ans d’histoire de la Caraïbe en sortie d’agglomération. J’y ai passé deux heures a regarder les collections, lire les multiples panneaux d’information. Ce musée, galerie d’art, s’appelle : « Kréol West Indies » vous pouvez profiter vous aussi d’une visite car il y a un site web qui parait ‘il est intéressant. Je ne l’ai pas compulsé depuis le bateau, pour cause de connexion wifi inopérante. 

    www.Kreolwestindies.com

     

    Chemin faisant j’ai été impressionné par les fruits de cet arbre, arbre à saucisses, je ne connais rien sur ce sujet. Mais je comblerais ce manque dés que possible.

    Un aperçu sur Marie Galante

    Arbre à saucisses.

    Autre arbre mais bien plus commun et connu l’arbre des fruits à pain, eux aussi de bien grosse taille.

    Un aperçu sur Marie Galante

    L’arbre des fruits à pain.

    Voilà pour petit aperçu sur Marie Galante. Je souhaite qu’il vous a fait un peu voyager comme si vous étiez avec Exocet en Caraïbes.

     


    votre commentaire
  • Risotto du marin

     

    Ingrédients pour 4 personnes

     

    1 Bol de riz

    1.5 Bol d’eau de Mer

    1.5 Bol d’eau douce

    1.5 Bol de légumes (haricots verts, carottes, Brocolis...etc)

    1 Oignon

    2 Gousses d’ail

    2  Cuillères à soupe d’huile d’olive

     Poivre et paprika

    Recette - Risoto du Marin

    Préparation.

     

    -Dans une cocotte minute, faire fondre l’oignon émincé et l’ail pressé dans l’huile d’olive.

    -Ajouter le riz et bien remuer jusqu'à ce qu’il soit translucide.

    -Ajouter l’eau et les légumes en une fois et mélanger quelques instants

    -Fermer la cocotte et compter 5 minutes de cuisson après le sifflement de celle-ci.

    -Servir chaud accompagné de parmesan râpé ou d’un peu de crème fraiche.

     

     


    1 commentaire
  • Terrine de langouste

     

    Ingrédients:

    500 g  De langouste.

    1  Briquette de crème fraiche.

    2 Œufs.

    1 Petite boite de tomates concassées.

    2 Gousses d’ail.

     Thym.

     Sel et poivre.

     

     

     

    Préparation.

     

    -Décortiquer la langouste.

    -Découper la chair en médaillons et disposer les dans un moule à cake.

    -Battre les œufs, puis y incorporer la crème fraiche et les tomates concassées.

    -Ajouter l’ail, le thym, le sel et le poivre.

    -Verser le mélange dans le moule.

    -Mettre le mélange dans le moule.

    -Mettre au four à 150° C pendant environ 30 minutes,

    jusqu’à ce que le dessus soit doré.

     

     


    votre commentaire
  • Exocet est au mouillage de Grand Bourg de Marie Galante.
    Toute petite navigation ce matin.
    Je passerais le week-end ici
    Pour la suite?
     
    Position 15 52 90 N 61 19 3O W

     


    votre commentaire
  •  

    Un instrument nouveau a bord d’Exocet.

     

    J’ai profité de mon escale tranquille à Saint Louis sur Marie Galante, pour faire un peu de bricolage, à bord d’Exocet, en effet cela fait quelques temps que je pensais à installer en extérieur un GPS, car les instruments de navigation que j’ai à disposition ne sont pas ce qui ce fait de mieux actuellement.

    Le pupitre de barre avec le G.P.S.

    Ce texte est un peu rébarbatif pour certain, instructif pour d’autre, il a le mérite d’exister à vous de voir l’intérêt que vous y trouverez.

    Les deux indicateurs contre le roof.

    J’ai à ma disposition deux multifonctions, un en façade contre la cloison du roof, le deuxième sur mon pupitre de barre. Ces instruments peuvent donner plusieurs indications à sélectionner ; Elles sont numérotées de 0 à 7.

    Le deuxième multifonction sur le pupitre de barre.

    0  Vitesse du bateau,comme la petite roue à aube qui recueille  l’information sous la coque se bloque avec les concrétions, algues, ou autre, souvent cela ne fonctionne pas.

    1 Loch journalier, indication des milles parcourus avec remise à zéro à tout moment choisi.

    2 Loch totalisateur, totalisant les milles parcourus sans remise à zéro. Ces deux fonctions sont également conditionnées au bon fonctionnement de la roue à aube, donc même cause, même résultat.

    3 Direction du vent, donnée en degrés sur bâbord ou tribord. Malgré les multiples tentatives je ne suis jamais arrivé à avoir une indication fiable.

    4 Heure, que l’on peut régler à souhait, locale, GMT ou autre.

    5 Profondeur. Hauteur d’eau, réglable également pour obtenir la profondeur d’eau depuis la surface, sous la quille ou autres. Ca  fonctionne bien. Comme quoi.

    6 Alarme de profondeur assujettie à la profondeur réglable naturellement aussi, ça fonctionne mais je ne l’utilise jamais.

    7 la vitesse du vent, c’est cette fonction qui est affichée en priorité à bord.

     

    Le nouveau G.P.S visible devant la barre

    Donc voilà 8 indications dont je n’en n’utilise que deux. Et encore pour la profondeur, j’ai un écran dédié, donc il ne reste que la vitesse de vent. C’est bien insuffisant par moment et les allers retours à l’intérieur pour d’autres infos ne sont pas rares de ce fait. Le G.P.S, avec sa cartographie permet toutes sortes d’informations. Il était en panne dernièrement la connexion  avec l’antenne avait cessé de fonctionner. J’ai pu réparer ce défaut du à une fiche de connexion qui avait oxydée, les fils étaient coupés mangés par l’eau qui avait trouvé son chemin dans cette fiche « étanche »

     

    Le G.P.S sur son support ad hoc.

    Aussi, voila que j’ai donc installé un G.P.S en extérieur, sur un support ad hoc, devant la barre, mais également en le faisant pivoter sur un axe visible des bancs de cockpit, d’un côté comme de l’autre ainsi, j’aurais la possibilité d’afficher et voir au choix 4 écrans.

    Le G.P.S en position lecture depuis le banc bâbord. 

    Le premier, Affichage PARCOURS, me donne, La vitesse du bateau sur le fond, la route que suis le bateau. Mais aussi, si je lui indique un point à atteindre, il me donne la distance de ce point, le cap  qu’il me faut suivre pour y aller, le temps de navigation prévisible pour l’attendre et l’heure d’arrivée estimée.

    Le deuxième, Affichage POSITION, me donne, la date et l’heure, les coordonnées de la position du bateau en Latitude et Longitude. La vitesse du bateau et la route qu’il suit sur le fond (sans se préoccuper des courants et dérives éventuelles).

    Le troisième, Affichage TRACEUR, me donne, un visuel sur lequel apparaissent, la position du bateau, la position de l’endroit sélectionné où l’on se dirige, Il peut y avoir une succession de positions pour atteindre un lieu X. Et la aussi cap vitesse et coordonnées géographiques de la position du bateau.

    Le quatrième, Affichage PERSTECTIVE, me donne un visuel sur lequel apparait  une perspective de route idéale pour rejoindre un point  déterminé et comment se situe le bateau sur cette perspective. De plus là encore le cap de l’objectif, la route que suit le bateau, sa vitesse, et les coordonnées géographiques.

    Voila pour la description des infos que j’aurais à ma disposition en extérieur, mais aussi une Chose accessible et intéressante,  le bouton (Mob) ce bouton sur un simple appui enregistre la position, utile pour revenir sur une zone d’intérêt ou dans le cas de la chute à la Mer d’un objet voir d’une personne.

    Aussi des alarmes sont disponibles, Arrivée à un point donné, dérapage du bateau au mouillage, d’écart de route, de vitesse.

    Voila ce que j’ai installé, cela fonctionne, il me reste à le tester en navigation ce qui ne saurait tarder.

    Si vous avez des questions ne pas manquer de les poser dans les commentaires, je me ferais un plaisir de vous y répondre, si je le peux.

     


    votre commentaire
  •  

    Crique ardéchoise

     

    Ingrédients: (pour une personne)

    1 pomme de terre.de la taille d’un très gros œuf

    1 Œuf

    2 Gousses d’ail.

     Huile pour friture. (Une larme)

     Sel et poivre.

    Recette Crique ardéchoise

     

    Préparation:

     

    -Peler, laver, râper la ou les pommes de terre.

    (J’utilise la râpe pour carottes râpées)

    -Dans un saladier, ajouter au râpé de P d T le ou les œufs, et l’ail émincé fin ou écrasé.

    -Saler et poivrer à convenance.

    -Battre sommairement au fouet.

    -Chauffer une poêle de taille en fonction du volume de préparation, (l’appareil doit faire 8 à 12 m/m d’épaisseur dans la poêle) avec juste ce qu’il faut d’huile pour napper le fond.

     

    Recette Crique ardéchoise

     

    -Verser l’appareil dans la poêle chaude, répartir également, couvrir et cuire à tout petit feu une 10 ene de minutes puis retourner et cuire encore 6 à 8 minutes. Une couleur blonde et cuisson à cœur est idéale.

    Servir tel quel, ou en accompagnement d’une viande grillée voir d’un poisson à la plancha.

    Recette Crique ardéchoise

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires