• Exocet est repartie de plus belle

    et fait actuellement Cap Sur St Martin, Sa Dernière étape.

    La pêche a été bonne,

    mais la navigation est plus musclée que les derniers jours.

    eek


    votre commentaire
  • Exocet continue sa remontée éclair des Antilles.

    Il est arrivé sur Nevis et a jeté l'ancre a Charleston.

    News du 16/12/2014

     

    Pos: 16 44 463N 62 14 0810W


    votre commentaire
  • On arrête plus Exocet

    qui a chaussé ces bottes de sept lieux

    Et se trouve déjà à Monserrat

    après une escale éclair en Guadeloupe.

    News du 15/12/2014


    votre commentaire
  • Exocet est en Dominique

    au mouillage de Mero

    News du 13/12/2014

    Position: 15 24 976 N 61 25 807 W


    1 commentaire
  •  

    Incroyable, Exocet va naviguer.

     

    Oui c’est à peine croyable, Exocet vient de quitter ses mouillages de Sainte Anne et du Marin, cela fait des mois que sa coque faisait en ces lieux le bonheur de la faune et de la flore locale subaquatique. Le Mousse qui a rejoint le bord, n’était pas chaud pour descendre, comme je l’avais envisagé sur Cariacou, pour faire les travaux de nettoyage de carène, de remise en peinture de la coque, avec une bonne peinture bien toxique pour les algues et autres plantes marines, mais aussi pour les coquillages qui envahissent  les coques comme des piquets de bouchots.

    Je commençais à me désespérer de retrouver les joies et le plaisir de courir les flots. Heureusement que nous avons donné rendez-vous aux enfants à Saint Martin en janvier, car sans cela Sainte Anne nous aurait pas perdu de vue de sitôt.

    Nous avons salué les copains de mouillage lundi 8 décembre pour aller au Marin faire des appros conséquents, mardi Exocet traçait sa route pour rejoindre Grande anse d’Arlet, petite navigation dans des petits airs au portant, voilure bien sage pour ce premier jour de navigation, si l’on peut parler de navigation quand 15 miles séparent le départ de la destination, cela en ne s’éloignant pas des côtes. Mais c’est de partir qui est toujours  difficile, la météo, les derniers achats, les derniers apéros avec les « baot-potes » il y a toujours de bonnes raisons pour remettre à plus tard un départ.

    Incroyable...

    Mercredi après une nuit bien houleuse dans ce mouillage, stand by sur place pour ne pas se saturer de miles, de Mer, de vagues et de vent.

    Non je rigole !!!^^

    Il y avait du travail à terminer à bord. Une nuit encore à être secoué dans la bannette, le bateau voulait nous faire renoncer à perdre de vue le Sud Martinique. Mais pas question, nous avons un rendez vous à ne pas manquer dans le grand Nord des Antilles, pas dans les fiords Norvégiens, ni plus au Groenland, non c’est Saint Martin qui sera pour cet hiver le point de chute des vacanciers.

    Incroyable...

    La nuit n’a pas était meilleure bien au contraire, roulis permanent et le bateau qui fait dix fois le tour de son ancrage sur bouée de corps mort, après le petit déj’ appareillage pour Fort de France, Grand voile à un ris, pour ne pas être surpris par une risée de 20 Nds de vent mais génois en grand...

    il faut oser dans la vie !!!! yes

    Nous faisons route tranquillement, puis au milieu de la baie des flamants, je propose de continuer pour rejoindre Saint Pierre en direct, proposition votée et élue avec 100 % des voix, j’en connais plus d’un qui n’ose pas rêver de tel score !!!! La navigation est cool, du vent au largue « par le travers du bateau » allure confortable, directe, et rapide. Puis peu de vent sous l’abri des mornes « collines » de la Martinique. Le moteur fera le joint entre deux risées, les averses de pluie nous empêcheront de cuire au soleil. Mais pas de difficultés rencontrés nous piocherons l’ancre dans 6 mètres d’eau à 50 mètres du ponton de Saint Pierre à 13 h 30. Cool.

    Incroyable...

    L’après midi nous resterons tranquille sur Exocet, rilax max, les doigts de pieds en éventail. Puis Régine ira à terre pour deux courses à deux pas du ponton. Les voisins de mouillage viendront nous saluer, ils sont aussi de Port Camargue et Exocet ne leur était pas inconnu. Nous serons invités à leur bord pour un apéro en faisant connaissance et en échangeant sur nos projets de navigations qui sont proches les uns des autres.

    Soirée sympa donc sur « Chana tova » océanis 50 (50 pieds =16 m 50 environ) beau bateau donc ou Gérard et son équipage nous on fait très bon accueil.

    Ce vendredi nous sommes restés à Saint Pierre, bain balade en ville, achat d’une planche pour faire une amélioration du confort du barreur, bricolage donc, repas au restaurant des halles, cuisine de tradition, bonne et bien servie de rations copieuses, c’est rare que nous ne mangions pas à notre bord mais le mousse en avait bien un peu envie alors !!!!

    Après une sieste digestive, du bricolage sur la planche !!! La planche que je dois découper pour en faire une estrade elle permettra d’avoir une meilleure position lorsque je barre, la scie du bord n’a pas la dent dure et dure est la tache, mais le temps ne comptant pas vraiment, sans être fini ce travail est opérationnel et sera testé demain sur le trajet, Martinique Dominique.

     

    Oui demain, à l’heure où blanchit la campagne, nous partirons. 

    Sur les flots miroitant nous naviguerons. 

    Le canal de la Dominique nous franchirons.

    A Roseau, grande ville nous nous arrêterons.

    A bientôt donc nous vous raconterons.


    1 commentaire
  • Après une nuit très inconfortable à L'Anse d'Arlet

    à cause d'une houle de Nord;

    Exocet est à St Pierre au Nord de la Martinique.

    Ils Traverseront vers La Dominique dès que les conditions le permettront.


    votre commentaire
  • Exocet reprend, avec les beaux jours, la navigation.

    Cap au Nord.

    Le Mousse est Ravie winktongue


    2 commentaires
  • Ho la la les amis, cela fait bien des jours ou je ne me suis pas mis en devoir de vous tenir en haleine de nos aventures sur Exocet. Il n'y a rien de bien spécial à raconter les jours passent cool et vites, et nous ne bougeons guère.

    Pour vous faire saliver je vous confie en secret la dernière élaboration gastronomique du bord. Faites en bon usage et régalez vous au plus vite.

    Des bisous, des amitiés à tous et toutes des lecteurs de ce blog.

     

     

    Brochettes de crevettes sauce chien.

     

    Ingrédients.

    500g de Crevettes de belles tailles.

    1 oignon,

    2 cives,

    4 piments végétariens,

    2 gousses d’ail,

    1 jus de citron vert,

    4 brins de persil,

    1 c à soupe huile d’olives,

    1 c à café de vinaigre, sel poivre paprika.10 à 15 cl d’eau.

     

    Brochette de Crevette

    Préparation. (Sauce chien qui sert de marinade également)

     

    Préparer la sauce chien avec tous les ingrédients coupés menus, l’huile et l’eau, mélanger.

    Mettre les crevettes dans cette marinade pour quelques heures voir une nuit. (J’emploie des crevettes congelées, décortiquées, rincées pour ôter la glace contenue avec les crevettes)

    Brochette de Crevette

     

    Élaborer les brochettes (sur des bois de bambou)

     

    Dans une poêle, chauffer. Y faire cuire les brochettes des deux côtés. (ou sur la plancha si vous avez) Réserver au chaud.

     

    Donner 3 à 5 minutes de bouillon à la sauce dans la poêle, dresser les brochettes nappées de la sauce et server. Le complément de sauce dans un bol à disposition des convives. 

    Brochette de Crevette


    1 commentaire
  • Dans l’attente du Mousse.

    Que peut-il bien se cacher sous un titre comme cela ? 

     

    Je vais vous le révéler aussitôt, à vous tous amis et famille. Pour aller rejoindre le Mousse qui c’était décidée à rejoindre Exocet pour la période hivernale en Métropole et qui arrivait par un vol Air France à l’aéroport Aimé Césaire en Martinique proche de Fort de France, des copains m’avaient mis à disposition leur voiture, m’évitant ainsi à en louer une, merci Edwige et François.

    J’ai profité d’avoir à disposition un véhicule pour faire quelques courses à Fort de France, et d’aller voir une exposition d’une amie artiste, Dora, qui crée des œuvres originales et qui a accroché une partie de son travail à l’espace Dillon dans le caveau où sont proposées les productions de la marque.

    Dans l’attente du mousse

    Dora devant une de ses productions.

    Je recommande à tous ceux qui passeront un séjour en Martinique de mettre à leur programme le passage en ce lieu, ils y trouveront surement une exposition d’artiste, et bien sur le choix de toutes les productions de cette distillerie de premier rang. 

    Dans l’attente du mousse

    Dora VITAL une amie peintre plasticienne.

     Ce mois ci c’est une amie, Dora, qui expose des créations d’ambiance, des œuvres recherchées qui de mon avis trouveraient bien leurs places dans des lieux ouverts au public tel que Banques, cabinets d’assurances, cabinets médicaux  etc. Mais aussi dans un salon, une chambre, voir une salle de bain et plus encore.

    Dans l’attente du mousse

    Ensemble de l’artiste : Joël GOURDON

    Les couleurs y sont en bonne harmonie les reliefs ou les effets de profondeur se jouent de votre regard et vous entraineront dans des rêves et des introspections sans que vous les ne regardiez précisément.

    Son parcours la conduite vers ce travail actuel mais le talent a cheminé en elle sur divers supports, Dora a travaillé sur d’autres bases avec une recherche toujours très approfondie de la beauté, de l’esthétisme, du charme. 

    Dans l’attente du mousse

    Autre œuvre de : Joël GOURDON.

    Je vous invite à vous faire votre propre jugement en allant voir son site.

    Dora VITAL  : www.dora-vital.squarespace.com

    Ensuite je devais tenter de régler un problème de domino d’Orange pour la connexion en wifi, je suis allé, j’ai patienté, et patienté encore et encore pour repartir sans avoir la solution a mon problème !!!!

    Dans l’attente du mousse

    Portrait signé de :  Luc KABILE

    Me voilà à mon poste pour réceptionner Régine à l’aérogare et j’ai eu bien du temps pour profiter des expositions dans le grand hall des arrivées. En premier lieu je me suis arrêté devant des œuvres de Joël GOURDON sculpteur sur bois d’origine Saint-Lucienne né en Martinique en 1954.

    Dans l’attente du mousse

    Portrait signé de :  Luc KABILE

    C’est ensuite les toiles de Luc KABILE qui me font passer un moment agréable, des portraits d’une grande présence et de réalisme ils parlent avec leurs admirateurs.

    Dans l’attente du mousse

    Portraits signés de :  Luc KABILE

    Et je terminerais cette promenade dans l’art en Martinique par une sculpture de Julien Armand PONCEAU natif de Fort de France en 1921 et qui nous propose une tête d’Aimé CESAIRE magnifique.

    Dans l’attente du mousse

    Sculpture de : Julien Armand PONCEAU

     


    votre commentaire
  • Pain perdu à L’Antillaise.

     

    Vous avez comme bien des familles du pain qui une fois rassi présente moins d’appétence, et pourtant le jeter n’est pas un geste que l’on accepte de faire facilement. Pour ceux qui ont des animaux ce sera plus facile ils n’auront pas le regret de faire un sacrilège. D’autres le déposeront avec amour sur un rebord de fenêtre pour les oiseaux de ciel.

    Je viens vous proposer de transformer ces croutons et reste de pain en un succulent dessert, vite fait, bien fait.

    Vous voulez vous y essayer, pas ni pwoblém je vous en donne la recette ci-joint. Mais c’est une base vous pouvez interpréter en fonction de vos gouts, de vos ingrédients disponibles, des saisons.

     

    Sur le bateau, vous le savez je n’aime pas utiliser le four qui chauffe le carré, et consomme du gaz en quantité. Donc j’utilise une poêle pour la cuisson sur un petit feu.

     

    Ingrédients pour la base:

    200 g de pain sec (environ).

    200 ml de lait de coco (une briquette).

    2Œufs

    50 g de sucre de canne

    1 pincée de Sel. Vanille, cannelle.

    1 noix de beurre.

     

     Ingrédients Optionnels.

     

    Banane, ananas, raisin sec, pruneaux. (Au choix)

    Coco râpé, une cuillère de Rhum vieux.

    Préparation.

    Couper le pain en petits morceaux dans une jatte.

    Mouiller avec le lait de coco.

    Une fois détrempé, ajouter les œufs, le sucre, sel, vanille, cannelle, et les optionnels choisis.

    Brasser pour homogénéiser. 

    Mettre le beurre dans la poêle, faire fondre, verser la préparation, cuire à petit feu à couvert 15 à 20 mn.

    (Le gâteau doit faire bloc, sans être trop caramélisé)

    Retourner et cuire encore 5 à 10 mn.

    Laisser refroidir dans la poêle.

    La cuisson au four est bien sur possible 160 /180° 30mn

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires