• archives

     

    Pour la suite des nouvelles RDV dans la rubrique

    "News"

      
    13/07/2012
     
    Je viens de mouiller à Sotogrande
    36 17 06 N 05 16 36 W
     
     
    Brouillard important tout le jour ,
    pas de vent, pas de soleil mais tout va bien.
      

     

    12/07/12

    Le Bonsoir de Malaga, à tous et toutes  mes amis et famille.

     

    Le Mouillage de cette nuit était tellement inconfortable parce que rouleur que je le débaptise de son mon de playa de la heradura pour l’appeler Waching machine. Le vent d’hier est tombé comme souvent le soir, mais derrière le cap où j’étais abrité la houle, voir la forte houle rentrait et s’attaquait au flanc d’Exocet le faisant rouler d’un bord sur l’autre. Je me suis interrogé sur le fait de passer la nuit en cet endroit mais le prochain mouillage n’était pas proche et serait il mieux protégé ? Ou alors il me faudrait revenir sur mes pas pour trouver un petit port dont je n’avais pas de détail sur la possibilité d’y renter de nuit avec mon bateau. Je décidais d’attendre en espérant une accalmie de la mer puisque le vent n’était plus qu’un zéphyr. Mais que nenni toute la nuit je me suis fait balloter dans tous les sens, aussi à 4 heures  je me levais pour appareiller, avec l’objectif d’arriver à Malaga avant que le vent ne soit de nouveau au programme.

     

     

     

    Les dernières Nouvelles

     

    Au départ, 4 à 5 Nds de vent plus le vent du à la vitesse du bateau 5 à 6 Nds égalent  une dizaine de Nœuds piles dans l’axe de ma route, et dès le cap franchi l’étrave devait affronter la houle qui arrivait du diable vauvert avec force, Exocet chevauchait  cette houle le mieux qu’il le pouvait mais par moment il y avait un grand vide derrière les lames et mon pépère tombait de tout son poids faisant jaillir des gerbes d’eau de chaque bord, il tremblait de toutes ses structures, je n’aime pas faire souffrir mon bateau, un peu plus de gaz, ou un peu moins, cela semblait correspondre avec le rythme des vagues mais elles ne sont pas calibrées aussi après avoir bravement escaladé  une, deux, trois de ces monstres forcément il y avait un grand trou qui se cachait derrière et vlan.

    Le vent est revenu plutôt que je le souhaitais, à 7 h 30 j’avais 15 Nds dans la pipe, à 8 h 30 c’est 18 Nds que montrait l’indicateur, à 9 h 26 28 Nds et 9 h 30 c’est 30 à 33 Nds avec la mer qui avait forcie encore affichant sur les crêtes de longs rouleaux d’écume pas encore déferlant cependant. La vitesse du bateau s’en ressentait bien entendu mais je ne pouvais pas mettre plus de chevaux au travail car la Mer ne pouvait le permettre. J’avais bien fait de partir de bonne heure. En me rapprochant de Malaga et de la côte au vent je voyais la Mer peu à peu s’apaiser

     et Exocet s’en réjouissait en allongeant la foulée. J’ai préparé le bateau pour l’accostage d’un quai autrefois utilisé par la marine de commerce, un peu haut pour le bateau avec des bollards sur le quai de tailles impressionnantes et des anneaux pareillement disproportionné s  pour y attacher les bateaux de plaisance. Il y avait encore dans le bassin du port 25 Nds qui allait me plaquer sur ce quai aussi toutes les défenses du bord ce sont présentes à l’appel et je les ai alignées sur les filières comme pour la parade. Une amarre à l’avant une sur l’arrière, je suis prêt, j’amène Exocet à deux mètres du quai, bien parallèle à lui et le vent fait le reste, juste une petite correction en donnant quelques tours de marche arrière et me voilà contre le quai en douceur. Je lance l’amarre arrière sur le quai, saute avec celle de devant, rapidement capelle les bollards devant et derrière et remonte à bord pour tendre les amarres. Voila une belle manœuvre, je fignole par d’autres bouts pris dans les anneaux qui sont là au flan de la paroi, garde montante, et descendante les pare battages sont à la peine pour amortir le ressac qu’il y a.

    Je peux prendre un peu de repos je crois l’avoir mérité.

    12/07/2012 

    Me voila à Malaga j'y suis arrivé ce matin de bonne heure à 11H30 exocet était aux amarres le long d 'un quai qui a  récemment été aménagé avec des boutiques de luxe, des restaurants, des cafés avec de belles terrasses ombragées par des vélums sur des poteaux qui s 'établissent automatiquement ( la classe) . Ces mêmes poteaux diffusent de l 'eau brumisée pour rafraichir les coursives et les terrasses.Les bateaux à quai une quinzaine ne sont pas des mieux installés,mais  je suppose que dans un avenir proche se sera là aussi aménagé différemment. Les dernières Nouvelles C'est un bassin du port qui n'est plus utilisé pour le commerce,une nouvelle installation flambant neuve à été installé dans le premier bassin. J'ai vite fait un petit tour pour voir l'installation,poser les poubelles qui généraient des moucherons dans le bateau, mais pas de capitainerie ,pas de sanitaires pour les plaisanciers,seulement l'électricité pour les bateaux sur pendilles et étrave à quai.J'ai écrit ce texte hier aprés le premier envoi je n'ai plus eu de réseau et j'ai perdu une partie de ce texte pourquoi? comment? J'ai donc rédigé une nouvelle version avec Word et je la joins donc à ce mail. Les conditions pour passer Gilbraltar semblent favorables le 15 aussi je vais avancer dés demain pour être sur les starting blocks . Bisous à tous et félicitations à David pour son brevet des colléges,je suis content pour lui :-)

    10/07/2012

     

    Je fais un arrêt  à Castell de ferro pour attendre que le vent tombe un peu
    36 43 55N 03 21 11 W
    deuxième mouillage de la journée
    la Playa de la Herradura
    36 44 15 N 03 45 13 W
      

     

    09/07/2012

     

    Les dernières Nouvelles  

    Je suis au mouillage à  Aguadolce
    36 48 16 N 02 34 40 W
    Longue journée de navigation,beaucoup de moteur. Cote sans intérêt pas de mouillage et trés aride, Je vais prendre un bon bain rafraîchissant.
      
    ****  

     

    Bonjour, me voila relié au monde, la wifi arrive sur le bateau, depuis un bar qui se trouve en bordure de plage, ici a Aguilas entre Cartagéne et Almeria.

    Le temps est splendide, un beau soleil, une chaleur qui est supportable à bord d'Exocet qui ne veut pas être ailleurs que sur la mer, et cela tempère bien les températures. Depuis le départ d'Alicante, tous se passe bien à bord et je ne me prends la tête avec personne, comment ferais-je !!!

      

      

     

    Une première petite navigation m'a amené sur un petit mouillage sympa non loin d'Alicante Santa Pola, une 15éne de milles, cela était suffisant pour retrouver la liberté des mouillages, le bain de Mer, et une nuit calme sans les bruits de la ville.

     

    Mon objectif étant de rentrer dans la Mar ménor, le lendemain, je faisais une petite et sympathique navigation jusqu'à: L'Ensenada Del Esparto, un grand mouillage devant une plage de sable très peu fréquentée par rapport aux nombreuses habitations, immeubles, Hôtels et résidences qui forment un cordon interminable le long de ce lido, une bande de terre qui sépare la Mar Ménor, de la Méditerranée. Je me suis là, informé des horaires de passage, car le canal qui relie les deux Mer est coupé par un pont levant qui s’ouvre à chaque heure. J'ai passé tout l'après midi, la soirée et la nuit confortablement ancré par quatre mètres d'eau sur fond de sable, qui au regard des traces de chaine est des plus fréquenté.

    Avec Exocet, il y a deux autres voiliers lorsque j'y arrive ainsi que trois vedettes de moyennes importances. Mais tout au long de l'après midi c'est un balai incessant les uns s'en vont, d'autres arrivent. Mais la nuit je suis seul, pas nécessaire de veiller pour surveiller les abordages, Exocet à 1Km de plage pour lui tout seul.

     

    Au matin le premier passage et possible à 8 heures, le réveil me sort des torpeurs de la nuit, à 6 heures 30, le soleil n'est pas encore sorti de l'horizon mais la lumière est déjà installée, pour une journée qui s'annonce belle. Le passage de la vadrouille sur le pont pour l'assécher de la rosée du matin, un petit déjeuner en terrasse, avec le soleil qui dépasse l'horizon, pas de vent, juste une brise de terre mais pas un souffle, une caresse.

     

    Je lève l'ancre pour faire le tour du cap qui enserre le débouché du grau, el canal pour les locaux. La côté Méditerranée, un grand bassin d'attente sert de refuge à quelques voiliers 5 à 6 je ne sais pas dire exactement, car ils sont dissimulés derrière ce que je crois être des aménagements en cours de travaux, mais qui sont en fait le projet d'une grande marina qui a avortée. Les palplanches qui forment les nouveaux bassins sont rongées par la rouille et des pans entiers se sont disloqués. Ce port qui devait accueillir des centaines de bateaux ne verra surement jamais le jour, car les nombreux appartements qui sont construits ne trouvent pas preneurs, la crise diront certains mais je crois moi de mon côté en la folie des hommes qui ont construit ici pas une ville mais une urbanisation comme il est écrit sur des panneaux, bien au delà des besoins mais des promoteurs ont vendu sur plan à des milliers de citoyens de l'Europe entière des appartements en leur promettant un retour sur investissement rapide et de plus subventionné. Il y a là, de quoi loger les sans abri de l'Europe entière. Il y a des dizaines de structures de béton qui attendent d'être transformées en résidences mais ne le seront jamais.

     

    A 7 h 55, une voix sur la V H F canal 9 se fait entendre pour annoncer la prochaine ouverture du pont. 8 heures, les barrières d'accès se referment pour les véhicules sur la route qui court tout au long de l'urbanisation, avec le meuglement d'une sirène mais pas celle que tous les marins espèrent rencontrer, celle qui annonce les catastrophes. Puis le pont se déverrouille pour pouvoir ouvrir à la verticale les deux tabliers et donner passage aux bateaux qui sans cela ne pourraient pas passer. Je suis en pôle position pour entrer derrière Exocet ces quelques voiliers qui franchiront la passe, en sens inverse quatre ou cinq feront eux leur sortie. Ils arrivent eux d'une marina très importante qui se trouve côté Mar ménor. C'est la Marina: Poto Tomas Maestre.

     

    Le vent n'étant pas encore levé, je laisse le bateau à la dérive une fois en eau libre en surveillant du coin de l'œil les écrans des ploteurs et ordinateurs qui me montrent en permanence la position du bateau.

     

    Lorsque le vent s’établit suffisamment pour dehaler Exocet je parcours la Mer ménor dans les endroits où c'est possible, ce grand plan d'eau n'est pas profond 5 mètres d'eau presque partout mais les bordures elles calent trois, deux, un mètre d'eau. Je monte au nord puis plein sud, fait le tour d'une ile qui pointe en son milieu, en faisant des bidouilles sur le bateau, les bateaux de rencontre vont en tous sens, un bien joli plan d'eau que cette Mar ménor.

     

    J'en ressortirais en fin de journée pour me mouiller avec les bateaux du côté Mer Méditerranée. Et passer la nuit dans un vaste bassin pour Exocet tout seul.

     

    La météo du lendemain devrait me permettre de descendre la côte en direction de cartagéne où je ferais escale juste pour prendre un bain et le repas avant de remettre à la voile pour continuer la descente de la Costa Del Sol. Je pars avec tout dessus: grand voile et génois à 100% Exocet file un régal, puis il me faut réduire la voilure, le génois, la grand voile, puis encore le génois, mais cela ne durera qu'un temps car je renverrais la voilure, et regretterais de n'avoir pas à bord un spi digne de du bateau il n'aurait bien aidé, car le vent molli à devoir être aidé du moteur pour finir la journée sur un miroir sans le moindre souffle d'air. Les brises thermiques ici ressemblent bien à celles de Port Camargue pouvant atteindre 20 nds aux alentours de 17, 18 h pour caler complètement à 20h.

     

    J'en suis là de mon voyage, ma transhumance, vers les Antilles.

     

    Go ouest.

     

    A bientôt les amis, les chers à mon cœur.

     

    Yves. 

     

     

     

     

     

     

    08/07/2012

    Ce soir Escale à la playa de los Muertos

    Position 36 57 16 N 01 53 81 W

    Les dernières Nouvelles

     

    06/07/2012 

     

    Exocet est à la MAR MENOR 

     

    C'est une lagune au sud de la région de Murcie séparée de la mer méditerranée par un cordon littoral appelé La Manga, bras de mer de 22 km 

     

    Tout se passe bien. 

     

      

     

    1/07/2012 

     

    Arrivons à Alicante 

     

      

     

    30/06/2012 

     Nous voilà de retour sur le continent et plus précisément sur la côte de la péninsule ibérique à proximité du cap Nao dans le sud de Valencia.  

     

    La traversée hier, 29 juin c'est décidée rapidement après avoir reçu une météo qui nous prévoyait des vents forts pour les jours à venir. Nous venions de faire un tour à terre pour voir la lagune de Formentéra et nous étions disposés à passer la journée et la nuit encore sur cette ile. Mais à la lecture du bulletin météo la décision était prise, remonter l'annexe sur la jupe ranger le bateau, préparer les voiles et nous voila partis, pas beaucoup d'air pour commencer, deux heures au moteur, puis le vent apparent nous annonce une dizaine de nœuds sur bâbord, la grand voile est hissée avec un ris pour quelle soit plus plate et nous stabilise le bateau un peu de génois pour accélérer les flux d'air et nous permettre de réduire la poussée du moteur, puis un moment plus tard nous coupons le moteur, augmentons le génois, le bateau marche bien la mer est plate et rien ne ralenti Exocet.  

     

    Un bateau fait une route proche de la notre mais un peu plus vite que nous. Le N° qu'il porte dans sa grand voile trahit sa nationalité, anglaise, mais aussi que ce bateau participe surement à des courses ou des régates et donc moins chargé que notre monture. Il coupera notre route devant nous puis continuera à s'écarter de nous, plus dans le sud, ou va t'il ? 

     

    Le vent continue de monter et nous voilà en train de réduire la voilure en premier c'est le génois qui subit un handicap puis encore une nouvelle réduction toujours de la voile d'avant, le bateau file bien mais la mer commence à être un peu formée, le bateau commence a giter plus que de souhaiter, le chariot de grand voile est donc descendu sous le vent, puis encore un degré dans l'échelle de beaufort et nous sommes pour finir la route avec deux ris dans la grand voile et trois dans le génois. Par chance, le vent bien que fort à la sympathique gentillesse de ne pas être trop prés de notre destination nous permettant de faire route directe. Nous changerons simplement notre destination, au nord du cap Nao à la place du sud pour trouver un mouillage plus abrité.  

     

    Il est 21 heures lorsque l'ancre plonge dans 10 mètres d'eau espagnole Belle navigation et rapide mais pas au gout de tous. 

     

    A bientôt vous tous, Yves. 

     

      

     

    29/06/2012 

     

    La traversée c'est bien passée, malgré beaucoup de vent pour le mousse  

    :-D 

     Retour d'exocet sur le continent, direction le SUD...


     
     
     

     

    28/06/2012 

     

    Nous sommes à Formentera à l'Ensenada Del Cabrito. 

     

    On retraverse au cap Nao en Principe 

     

      

     

    27/06/2012 

     

    Arrivons à Espalmador, c'est très très beau !!! 

     

    Belle navigation le long de la côte avec passage entre les iles, le Paradis. 

     

      

     

    25/06/2012 

    Bonjour à tous, 

     

    Nous voilà a Ibiza depuis samedi dans l'après midi mais dans un mouillage où nous n'avons pas pu nous connecter en wifi depuis le bateau et nous n'avons pas essayé de nous connecter depuis un des hôtels ou bistros qui étaient sur la plage. 

     

    Le temps est splendide depuis ces derniers jours, nous sommes bien en été ici maintenant. Le mouillage était très agréable et l'eau comme du cristal un régal pour la baignade. La première nuit le mouillage était un peu trop rouleuse à mon gré mais la deuxième nuit un confort parfait. Ce matin après un long bain de Mer nous avons appareillé pour les 18 à 20 milles que nous avions au programme du jour pour rejoindre ce grand mouillage et son port de commerce et de plaisance qu'est San Antoni de Portmany nous y trouverons tous ce qui nous est nécessaire, fruits et légumes et un complément pour les vivres fraiches plus deux ou trois bricoles qu'il me faut pour le bord. 

     

    Nous vous embrassons tous et toutes et vous disons a bientôt en vous rappelant que le blog vous attent pour la suite du périple et des commentaires que je lui confie. 

     

    24/06/2012 

    Nous sommes toujours dans notre joli mouillage de cala portinatx, Il fait trés chaud ! Demain nous bougerons.

     

     

    23/06/2012   

    Arrivons sur Ibiza, sommes dans la cala Portinatx, un des mouillages le plus agréable de l'ile ;-) 

     

      

     

    Vendredi 22/06/2012 

     

    Arrivés à Andratx. Il a fait trés chaud toute la journée malgré le vent. 

     

    Demain en principe départ pour Ibiza. 

     

      

     

    Jeudi 21/06/2012 

     

    Nous sommes à Porto Colom pour la journée au moins. Le temps est splendide ce matin, avec un petit vent de sud, sud-ouest pile dans la pipe si nous avions décidé de faire route. Mais non!!! Stand by pour la journée, Régine est rassurée car nous nous sommes amarrés à une bouée qui nous tendait les bras hier à notre arrivée.  

     

    Porto Colom est une grande crique naturelle ouverte sur la Mer par une petite passe aussi à l’intérieur les bateaux sont a l’abri de tous les vents, nous irons à terre pour nous connecter en wifi et faire un petit tour des quais qui parcourent le mouillage.  

     

    Exocet est bien propre ce matin j’ai passé la vadrouille pour finir de nettoyer le pont qui hier au matin était maculé de sable du désert et il m’avait fallu à grand renfort de seau d’eau de Mer laver le pont pour enlever cette boue rougeâtre qui de partout c’était infiltrée. La rosée de ce matin m’a permis de terminer le travail. Pour la suite du programme nous ferons avec le vent car Exocet n’est pas des plus véloce au pré et au louvoyage c’est à s’arracher les cheveux, de ce coté la cela ne me changerait pas beaucoup. 

     

    Bisous a vous tous et à plus. Yves. 

     

      

     

    Mercredi 20/06/2012 

     

    Cette Nuit pluie et Boue, éclairs & Tonnerres. 

     

    Départ ce matin pour Porto Colom 

     

    Tout à la voile... Bisous 

     

      

     

    Mardi 19/06/2012 

     

    Nous sommes aujourd'hui a Alcudia au nord de Majorque. Le temps est ni figue ni raisin, pas de vent ciel couvert et quelques gouttes de temps a autres. 

     

      

     

    Dimanche 17/06 

     

    Sommes à Polensa tout va bien, Apéro pour le Capitaine et le mousse ;-)  

     

      

     

    Vendredi 15/06

     

     

    Nous avons traversé, nous sommes sur Majorque à Porto Soller après 18 h de mer avec un départ musclé...