• Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

    Samedi 13 départ pour la Dominique la météo n’est pas mauvaise, celle là houle persiste à courir la Caraïbe, nous serons au prés débridé pour traverser le canal de la Dominique. Les tentatives de prendre du poisson resteront sans résultat, nous croisons des quantités de sargasses flottantes et qui se prennent dans le leurre. Au bout d’un moment la canne est remisée pour ne prendre que de la salade.

    Nous mouillerons à mi hauteur de la Dominique devant un petit bourg de pêcheurs, devant une jolie plage bien tranquille.

     

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    Le lieu s’appelle Mero, pas de visite de locaux pour nous proposer quoi que ce soit, un pêcheur sillonne la Mer en long et large en trainant une ligne nous le voyons à plusieurs reprises décrocher un poisson de bien petite taille. La nuit sera bien calme mais toujours un peu houleuse. Nous n’avons pas fait de clearance d’entrée en Dominique nous ne comptons y passer qu’une nuit alors nous avons hissé le pavillon Q qui indique que nous restons sous douane. Dans cette condition nous ne sommes pas autorisés à débarquer mais comme cela n’était pas notre intention "Pa ni pwoblèm".

     

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    Dimanche 14, objectif minimum les Saintes (Guadeloupe). Les conditions sont bonnes, le canal Dominique / les Saintes se passe sans encombre, nous embrayons en direct pour rejoindre la côte de Guadeloupe, et de possibilités de mouillage à une autre, nous nous arrêterons au final à Deshaies où des bouées nouvellement installées nous tendent les bras, Exocet sera amarré avant le basculement du soleil par derrière l’horizon. Voila une longue journée de navigation mais bien cool la nuit sera reposante et tranquille.

    Lundi 15, la météo ne nous annonce pas bien de vent et c’est ce qui se révélera exact les voiles sont établies et nous déhalerons avec peine à une vitesse d’escargot d’autres voiliers partis avec nous ou bien plus tard ne feront pas de concession à Éole et feront parler les machines ils auront vite fait de disparaître devant Exocet qui va son train de Sénateur. Les manœuvres seront fréquentes pour chercher à optimiser la vélocité du navire mais les résultats sont décevants. Cela me permet de faire le pain bien tranquillement, mais aussi une pizza pour le repas de 13 heures. On ne va pas se laisser intimider non. winktongue

     

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    Nous finirons cependant par nous aussi mettre le moteur pour ne pas arriver de nuit à Montserrat ou nous mouillerons sous le vent de l’île après avoir bien vue l’ancienne Capitale ensevelie sous les coulées de cendres, ville fantomatique, désertique, abandonnée.

     

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    Mardi 16, encore une journée de très petit temps pas d’Alizé, une brise pas même, tout juste un zéphyr, une caresse, un courant d’air. Les voiles sont bien insuffisantes pas question de mettre le spi le mousse ne le veut pas. arf

     

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    Alors, c’est encore à toute petite vitesse que nous rejoindrons Nevis, et en utilisant le Perkins pour prendre une bouée avant la nuit. Les bateaux ne sont pas bien nombreux devant Charlestown et la plage de Pinney’s beach bien déserte.

    Saint Martin pour Saint Nicolas, suite.

     

    A Suivre...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :