•  

    Exocet va encore un peu courir la Mer.

    Enfin faire quelques milles. Nous avons rejoint un groupe de bateaux Français qui a pour but d'aller voir un peu si la Mer est plus bleu au Nord de Grenade.

      

     

    Nous allons donc avec eux jusqu’à Rond island (l'ile ronde) je fais des progrès en anglais. Ce n'est pas loin du nord de l'ile de Grenade juste une dizaine de milles. La il n'y a aucune infrastructure donc pas d'internet aussi nous allons être coupés de vous tous mais ce ne sera que pour deux ou trois jours en principe, si les principes peuvent s'accorder avec la Mer ce qui est moins sur. On vous dit donc a bientôt.


    2 commentaires
  •  

    Nous sommes à Union après un petit tour sur les Tobago Cays.
    Nous avons passé là de belles journées, à part deux jours où une onde tropicale et passée sur nous, de la pluie abondante.

     22/08/2013

    Nous redescendons tranquillement sur Grenade où nous devrions arriver à Saint Georges samedi ou dimanche, mais cela peut changer.

    Nous naviguons avec Standbyme et son équipage et nous leurs laissons le choix des escales et du planning.


    des bises a tous petits et grands.


    1 commentaire
  •  

     

    Un séjour a Calivigny island

    Un séjour a Calivigny island

     
    Si vous connaissez, ou si vous allez sur internet voir ce qu’est calivigny vous aurez la surprise de savoir que c’est un resort* de luxe implanté sur une île privée. N’allez pas croire pour autant que nous avons fait exploser la caisse de bord pour nous offrir un séjour dans cet hôtel de luxe, non plus que nous ayons gagné à une quelconque tombola une suite en ce lieu. Non tout bonnement, nous sommes allés y planter l’ancre de notre bateau Exocet. Pas à toucher le quai qui est privé mais à quelques brasses devant. Nous y étions avec quelques bateaux amis, Standbyme et Freevol que nous connaissions et quelques autres que nous y avons rejoint une dizaine de bateaux à profiter du cite extraordinaire, une véritable image de carte postale, une belle plage de sable blanc ratissée chaque jour pour que pas une feuille de la végétation qui est en arrière ne reste présente à la vue des résidents. Les résidents bien absents en cette saison, tout est fermé, le grand bar restaurant en bout de plage avec sa grande terrasse devant le récif qui protège la plage et sa deuxième en étage a tiré les rideaux, rentrées les tables et chaises à l’abri. Les chambres et suites sont en arrière plan dissimulées par les palmiers et autres massifs de végétation mais pas âme qui vive là non plus. J’avais bien envie d’aller y voir de plus prés mais n’ai pas franchi le pas.

     

    Un séjour a Calivigny island
     
     

    Le matin à 6 h 30 le bruit du moteur d’une péniche de débarquement, rescapée surement de la dernière guerre mondiale, se faisait entendre elle se rend à son rendez vous avec une soixantaine de travailleurs qui l’attendent en fond de baie  un embarcadère où aussi en ce lieu viennent les camions de matériaux, de carburant, ou chargé de conteneurs pour desservir l’établissement. Ainsi dans la journée nous la verrons passer dans un sens et dans l’autre plusieurs fois. Ce personnel se disperse sur l’île en fonction de leur attribution maçons pour la construction de bâtiments que nous avons aperçus en baladant avec l’annexe ou en allant faire du snorkeling en face de l’île. Des jardiniers de ci de la coupent, taillent, ratissent. Le personnel d’hôtellerie bien qu’en effectif réduit doit être en service dans les habitations pour un entretien des lieux. Tout ce monde reprend la barge à 17 heures pour ne laisser sur l’île que quelques gardiens leurs chiens et leurs familles.

      

    Un séjour a Calivigny island

    (Nous étions au mouillage la derrière le bouquet d’Anthuriums)

     
    C’est très sympathique Pour nous plaisanciers de pouvoir venir planter nos ancres dans ces eaux claires et tranquilles maintenant, car il y a quelques semaines à mon arrivée dans cette baie, l’hôtel avait des clients, et la journée les jet-ski, les engins tractés par de puissants bateaux à moteur m’avaient dissuadé de faire escale en ce lieu.


     Mais là ce n’était que du bonheur.

      


    * Resort : Hôtel qui comporte des espaces de loisirs et de services, tel que plage, piscine, restaurants, bars, espaces verts, puis : coiffeur, manucure, masseur etc.

     


    votre commentaire
  • L'ancre trouvée a Mouliniére bay

     

     

    Un couché de soleil sur la mer des Caraïbes

     

     

    Le Mousse au Marché aux Poissons

      


    1 commentaire
  •  


    Grenade underwater.

      

    Cela fait quelques jours que je vous laisse sans nouvelle d’Exocet, mais c’est qu’il n’y a pas beaucoup à dire. Après les quelques jours que nous avons passés devant Saint Georges, occupés par des visites de la ville, qui est bien petite, et quelques courses dans les supermarchés ou les commerces traditionnels, nous avons eu la surprise de trouver devant notre bateau, sagement au mouillage  « Jéré alizée » le catamaran des amis, Maurice et Ghislaine que nous n’avions pas vu depuis quelques jours. Le bateau était fermé, personne n’est à bord et pourtant l’annexe accrochée à ses bossoirs. Ils étaient à terre partis avec l’annexe d’un autre cata, celui de Martin et Sophie dont nous avons fait la connaissance à leurs retour, en étant invités pour le café. Vous connaissez surement le dicton : Les amis de mes amis sont mes amis, cela est très vrai en bateau, nous avons passé en leur compagnie un très agréable moment à bord de « standbyme » leur bateau un Lagoon 450, une bien belle unité.

    Grenade underwater
    La photo : « Standbyme »


    Il a été décidé de faire le lendemain quelques milles pour aller à trois bateaux sur le mouillage de Mouliniéres Bay, ce site est intéressant à deux titres, le premier parce que c’est une réserve intégrale la pêche y est interdite sous quelque forme que ce soit autant pour les plaisanciers que pour les pêcheurs locaux. En deuxième raison, il y a là immergé des statues d’un artiste du cru mais pas natif de ce pays, « Jason deCaires Taylor » qui se visite donc armé de palmes masque et tuba. C’est ce qui s’appelle du snorkeling. Nous voila toute une palanquée à arpenter la surface avec le plaisir de découvrir ici et là des œuvres qui sont installées par peu de profondeur, les poissons se sont attribués les lieux sans vergogne, c’est tant mieux, cela ajoute au plaisir et à l’intérêt de la balade sur l’eau avec la possibilité de faire des apnées pour aller voir de plus prêt, faune, flore, et œuvres.

    Grenade underwater


    Un grain de pluie est venu nous gâcher un peu la visite la lumière devenant insuffisante pour tout apprécier pleinement. Les bateaux avaient trouvé chacun une bouée de corps mort, le mouillage sur ancre étant interdit dans la zone de la réserve, des mouillages y ont été aménagés mais ils n’en subsistent que trois sur la vingtaine qu’annonce les plaquettes d’information. Puisque nous voila bien installé, pourquoi ne pas passer une nuit sur ce mouillage et avoir la possibilité de refaire une fois encore la balade en espérant une bonne lumière ce qui change la perception que nous avons eu a la première visite.


    L’après midi, en faisant une balade aquatique à l’extérieur du site protégé, dans un massif d’algue une forme m’interpelle, je fais une immersion, ce n’est pas les abîmes, juste une dizaine de mètres d’eau, et c’est une ancre ancienne que je découvre partiellement enfouie dans le sable et la vase du fond. Une belle ancre à jas, bien concrétionnée bien sur, elle n’est pas la depuis la veille, je réussis à la sortir de sa souille, mais bien sur pas possible de la remonter en surface sans moyens adaptés. Je la laisse donc en place mais prend en surface des alignements pour la retrouver. Puis continue ma prospection parmi les grandes gorgones qui se disputent le fond avec des éponges et des massifs de coraux, ce site est bien joli en surface mais aussi dans l’eau. Les poissons y sont en bon nombre et de taille respectable mais interdiction de faire de la chasse sous marine dans les eaux de Grenade. La soirée sera bien sympa, pas de roulis, pas de bruit, nous y passerons une bien agréable nuit.

    Grenade underwater


    Au matin j’avais échafaudé tout le processus pour remonter en surface cette antiquité d’ancre. Après avoir pris un pti déj sur la terrasse qu’est le cockpit d’Exocet, je vais mettre en œuvre mon plan de renflouement. Cela me prendra une bonne heure de temps et d’efforts, mais la réussite est la cerise sur le gâteau. L’ancre à retrouver un pont de bateau elle a du attendre ce jour bien longtemps. Je lui réserve une fin plus glorieuse, j’y reviendrais.
    Les copains sont prêts pour retourner sur le site des statues, nos annexes nous y emmènent facilement, ce n’est pas loin Sophie qui nage comme un poisson y va à la palme, le mousse qui combat ses craintes est bien décidée à ne pas rater ce moment, elle a chaussé, palmes, masque et tuba, un shorty de néoprène assurera sa flottabilité qu’elle trouve insuffisante sans cela. Tout en ne voulant pas que je m’éloigne d’elle, elle sera suffisamment à l’aise pour profiter de la visite, les mouvements de jambes sont plus proches du pédalage que du palmage mais pour un début ce n’est pas mal. Une fois de retour sur nos bateaux respectifs, nous lâchons les corps morts pour retourner sur saint Georges reprendre à peu prêt les places que nous y avons laissées la veille.


    Grenade underwater
     
    Sur le petit bout de plage aménagée par la marina de Port Louis je suis allé dresser tel un mausolée, l’ancre qui restera là le temps que lui laisseront les usagés de l’endroit. Je lui souhaite qu’il soit le plus long possible à se dorer au chaud soleil pour une retraite bien méritée.

    Grenade underwater 


    Je vous invite à aller voir le site des statues sur internet à l’adresse :
    www.grenadaunderwatersculpture.com

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires